Les 5 réflexes anti-pollution

ON SE COCOONE DE L’INTÉRIEUR… Les études le montrent, l’intérieur de nos logements ou de nos bureaux est généralement plus vicié que l’air extérieur.

En suspension dans notre salon, il y a ces particules fines, qui proviennent de différentes sources de combustion, comme la cuisson des aliments, le chauffage, ou les bougies. On cohabite aussi souvent avec les composés organiques volatils, issus des matériaux d’ameublement. Et puis, invisibles également, les émanations de nos produits d’entretien qui ne sont jamais loin. Nous voilà cernés ? Mais non, notre petit air intérieur, il est possible d’en prendre soin.
On révise les bons gestes. Pour mieux respirer les pieds en éventail sur le canapé.

5 conseils simples pour prendre soin de la qualité de l’air chez soi.

– OUVREZ GRAND
Première étape pour un logement doté d’un air intérieur sain : l’aération. Dix quinze minutes par jour, une fois le matin, une fois le soir.

– HALTE À L’HUMIDITÉ
Un logement humide accumule plus les polluants, et en plus il est un milieu idéal pour le développement des moisissures.
Mesurez l’humidité de votre logement et si besoin investissez dans un déshumidificateur d’ambiance.

– LA DÉCO SAINE
Choisissez des meubles constitués de matières naturelles, sans peintures et colles synthétiques riches en composés chimiques volatils.

– LE BON MÉNAGE
Privilégier les produits les plus naturels comme les savons noirs, plutôt que les produits de nettoyage complexes qui contiennent souvent de nombreux composés polluants.

– ON RÉPARE
Fours, ventilation, chauffages, chaudières : tous peuvent émettre des gaz polluants ou des particules fines s’ils sont mal entretenus.

Et on n’oublie pas qu’il existe un pollution lumineuse très nocive pour la peau: cette fameuse lumière bleue. Une exposition prolongée aux écrans LED (tablettes, smartphones, ordinateurs) accélère le vieillissement cutané. Et modifie notamment la sécrétion de mélatonine qui régule nos cycles de veille et de sommeil. Certaines crèmes sont de véritables boucliers contre les agressions digitales, comme Overbookée, la Brume Énergisante Anti-Pollution. Notre équilibre, dans nos intérieurs, c’est aussi moins de pollution digitale !

Envie de réagir ?

Discutez-en sur les réseaux sociaux !