Morane, chef de produit : Notre engagement pour un packaging durable

Morane est chez Aïam Maïa depuis Janvier 2018. Morane, c’est l’élaboration des soins dans leur globalité, de la formule à son contenant et justement le packaging parlons-en !

Elle sort d’une réunion, un brief sur le design d’un nouveau produit. Elle a des packagings plein les bras, les masques, les sérums, les brumes. Justement, les packagings, c’est son affaire. Au-delà de la jolie gamme colorée et pétillante, elle sait nous parler de ce qui se cache dans le carton.

Il est fabriqué avec un mélange de résineux de Workington dans nord de l’Angleterre, et de bouleaux d’Iggesund en Suède. L’étui, fabriqué en carton recyclable, est labellisé FSC. C’est un processus garantissant la gestion durable des forêts. Bien sûr, il est recyclable, comme chaque produit Aïam Maïa.

Tous les composants de packagings peuvent se déposer dans les bacs de tri pour leur donner ainsi une seconde vie. Pas de superflu, nous dit Morane.

La politique d’éco-responsabilité est claire. L’utilisation de packagings a été réduite au maximum, pas de blister, ni de spatule que l’on n’utilise jamais, ni de second couvercle, ou de notice. Aucun élément dont on pourrait se passer.

Le packaging est durable, elle peut en parler ! C’est sur les monts du lyonnais que tout se conçoit, pour durer. Elle explique que tous les produits sont conçus, formulés, produits et stockés en France, dans la région lyonnaise, afin de diminuer l’empreinte carbone. Aïam Maïa est labellisée Cosmebio, naturellement.

Morane doit préparer une autre réunion, sur le suivi réglementaire des produits. Passionnée par l’aventure de ses petites boîtes, Morane est pétillante. Mais le soin qu’elle préfère est Egoïste. D’ailleurs elle l’a posé, chez elle, à côté de son miroir dans la salle de bain, elle s’en sert pour ranger des cotons. Et, oui, ce qui beau est durable aussi, dit-elle en faisant un signe à ses collègues qui l’attendent de l’autre côté de la vitre.

Avec Aïam Maïa, marque digitale par excellence, le bio se pense « out of the box ».

Envie de réagir ?

Discutez-en sur les réseaux sociaux !